L’Unité 731 de Shirō Ishii

Créée par mandat impérial, l’Unité 731 était une unité militaire de recherche bactériologique de l’Armée impériale japonaise. Officiellement, cette unité, créée en 1925 et dirigée par Shirō Ishii se consacrait « à la prévention des épidémies et la purification de l’eau », mais elle effectuait en réalité des expérimentations sur des cobayes humains comme des vivisections sans anesthésie ou des recherches sur diverses maladies comme la peste, le typhus et le choléra en vue de les utiliser comme armes bactériologiques.

On estime que Shirō Ishii et son équipe commencèrent leurs expériences sur les humains en 1932. Les premiers cobayes étaient des prisonniers condamnés à mort et détenus à la prison de Harbin ou des résistants capturés par la kempeitai (la police militaire japonaise). Par la suite, les victimes furent également des soldats chinois, des Russes communistes détenus dans le camp d’Hogoin, des intellectuels, des ouvriers coupables d’agitation, ou simplement des individus soupçonnés de « déloyauté ».

Ces cobayes humains étaient appelés « maruta », ce qui, en japonais, signifie billot, bûche ou bille de bois. À leur arrivée à l’unité 731, on leur attribuait un numéro et ils n’étaient plus considérés comme des êtres humains. La plupart avaient entre vingt et quarante ans

D’après les sources, on estime à environ 3 000 le nombre de morts dans cette unité et ce de manière ignoble, succombant à diverses tortures. Prisonnier chinois, mais aussi coréens et russes seront traités comme de vulgaires numéros afin de tester la résistance de l’homme : au froid, au chaud, à la faim, la désydratation, au manque de sommeil, aux rayons radio actifs, au feu, aux maladies, à la dépressurisation, à la décompression, à la torture… Certaines expèriences paraissent même inutiles au but recherché : intégration d’insectes vivants dans le vagin, césarienne sans anésthésie, injection d’acide dans les veines…

Il est estimé que les expérimentations bactériologiques pratiqués en Mandchourie, notamment par largage par avion, a produit entre 300 000 et 480 000 victimes. Elle est aujourd’hui reconnue comme responsable de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. L’État japonais ne reconnaît l’existence de l’unité 731 qu’en 2002.
Autres infos ici et ici (forum) ou encore

REPORTAGE SUR LE SUJET : LES FANTOMES DE L UNITE 731

-PARTIE 1 : http://www.dailymotion.com/video/x4emmn_les-fantomes-de-l-unite-731-part1_news

-PARTIE 3 : http://www.dailymotion.com/video/x4en29_les-fantomes-de-l-unite-731-part-3_news#rel-page-1

Photo : Shirō Ishii en 1932.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s