Diabète : les textos font baisser le taux de sucre dans le sang

Les patients diabétiques qui reçoivent des textos ciblés sur leur téléphone surveillent de plus près leur taux de sucre sanguin. C’est ce que démontre une étude présentée au congrès américain du diabète.
Diabète : les textos font baisser le taux de sucre dans le sang

Un texto qui rappelle que l’on doit vérifier le taux de sucre dans le sang après un effort, ou qui délivre des conseils hygiéno-diététiques : les messages de ce type envoyés sur les potables des patients améliorent le contrôle de la glycémie. C’est ce qu’a conclu une étude, présentée lors des 74e sessions scientifiques de l’Association américaine du diabète qui ont débuté à San Francisco le 13 juin dernier.

Les observations ont été menées au sein d’une population latino-américaine à haut risque de diabète de type 2. L’étude a été menée par un institut du diabète, Scripps Whittier. « L’utilisation des téléphones mobiles est très prometteuse en termes de santé publique, surtout lorsqu’il s’agit de populations à bas revenus qui présentent des maladies chroniques », a déclaré Athena Philis-Tsimikas, vice-présidente de l’institut américain du diabète Scripps Whittier. Ce type d’actions est donc particulièrement privilégié en ce qui concerne l’éducation des patients et le soin qu’ils apportent à la prise en charge de leur diabète.


Baisse du taux de l’hémoglobine glyquée

Parmi les 126 personnes atteintes de diabète de type 2 qui ont participé à l’étude, la moitié ont reçu des textos et l’autre non, en plus de leur prise en charge habituelle du diabète. Les messages portaient sur des conseils nutrition, les bénéfices d’une activité physique, l’observance aux traitements médicamenteux et le contrôle des contrôles sanguins de taux de sucre. Deux à trois messages ont été envoyés chaque jour au début de l’étude, puis la fréquence a été diminuée au fur et à mesure des six mois de l’étude. Résultat : les participants qui ont reçu les messages présentaient une baisse de leur taux d’hémoglobine glyquée (qui détermine la concentration de sucre dans le sang) plus importante que le groupe contrôle.


Des bénéfices dans d’autres pathologies

Le diabète n’est pas la seule maladie que l’on puisse cibler en envoyant des SMS pour améliorer l’observance des patients. À Marseille, une récente étude avait sélectionné des patients à qui l’on avait posé un stent (ces petits ressorts placés dans les artères pour éviter qu’elles ne se bouchent) pour leur envoyer des SMS pendant un an, afin d’améliorer l’observance des traitements médicamenteux. L’observance de ces patients aux médicaments avait été améliorée de 40% grâce à ces SMS.

<source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s