Belthane, fête de lumière et Annonce des fruits de l’Été

13434_1292321118

Message du Golhnir KAN RIT ODIL Norbert à vous tous.

Belthane, fête de lumière et Annonce des fruits de l’Été.

C’est aussi la réjouissance des retrouvailles de la Grande famille païenne, dans l’Union commune d’une convergence vers un but certain.

Les Hivers sont rudes, parfois, les Printemps prometteurs, mais incertains, pourtant, la chaleur du cœur ranime sans cesse la flamme qui fera mûrir les Hommes aimants au cœur de leur été flamboyant.

Parfois le gel printanier noircit les bourgeons, mais l’Amour des jardiniers de la Conscience Universelle, réensemence et fertilise à nouveau les âmes vers les récoltes futures.

Le sourire fleurit à nouveau sur les lèvres, désaltérées aux douces paroles et enchantements de la Connaissance.

La noble assemblée que voici, bâti sur l’Amour et la patience, est pourtant bien là, fidèle à son devoir d’honorer la Terre Mère.

Ce geste fort et symbolique que nous ferons tout à l’heure, de planter un arbre, est le gage et le garant, de cette foi en leur connaissance et leur enseignement qui vont au-delà des mots et des simples vies.

Un apophtegme Gentil dit :

« Plus fort que tout,
Nul ne me fit taire,
Et je chantais l’Amour. »

Aujourd’hui, nous sommes encore bien là à refaire les gestes et redire les paroles ancestrales, non par habitude, mais bien par d’énormes convictions du devoir et de la responsabilité de ce que nous accomplissons.

La Nécessaire Sérénité, n’est pas seulement une Mère, mais aussi notre source fertilisante, où la quiétude et l’indulgence œuvrent ensemble pour faire grandir en chacun de nous l’Amour et les Consciences.

Pour le Gentil, Aimer, c’est savoir que l’on ne possède rien ; c’est vouloir ne pas avoir. Cela vaudrait-il la peine d’aimer si nous puissions penser une seule seconde posséder ???

L’Humain a toujours eu un tronc Unique et des branches multiples, qui tendent vers les multiples vents de la Connaissance.

Tout s’incarne dans l’intemporel du Moi : seul est total, unique et entier, le fait que nous soyons, là, vivant dans cette Nature. La Nature est un Temple où de vivants piliers laissent parfois sortir du fond de lui de confuses paroles.

L’Humain y passe à travers des forêts de symboles, qui l’observent avec des regards familiers…

Quand un peuple aime le Beau, quand il honore le génie de la Nature, un esprit Universel y souffle, comme un souffle vivifiant, où la Timidité s’évanouit, la fatalité se décharge, tous les cœurs communient dans un même élan de bonté et de grandeur, et de son enthousiasme renaissent les humains de renoms, les Héros, les Gentils !

Un peuple comme celui-ci est la Patrie de TOUS les Humains et les étrangers aiment y séjourner, car ils s’y savent aimés…

Mais, là où la Nature et ses avatars y sont rejetés et apeurés, hélas, (tout ce qui fait le plus grand charme de la Vie), alors tout cela disparaît, et n’importe quelle autre planète serait préférable à la Terre……

Belthane, hymne de l’Homme à la Terre, sa bienveillante propriétaire, est un moment unique où il s’associe à ELLE afin d’y célébrer sa magnificence, sa générosité, son total et confiant abandon.

C’est le moment où il lui confie, se confie, de se construire en vérité, en beauté et amour. D’où cet arbre qui sera planté en gage de don réciproque.

Donner et recevoir ont la même origine : l’AMOUR.

Lui faire comprendre cette divinité qui est en lui et non, hors de lui… Afin d’y vivre en harmonie et paix avec Elle et la grande fraternité Humaine.

Terriens, réveillons-nous, levons-nous et déchirons ces voiles de grisailles qui nous cachent juste la beauté d’un sourire, d’une fleur de bitume ou du piaillement d’un piaf gouailleur.

Créons le Beau, ne serait ce que pour nous au départ, afin de ne plus tomber dans le piège de l’autodestruction par le laid. Nous n’avons besoin de personne pour soi disant nous libérer, nous assister, nous déterminer.

Nous sommes responsables que de nous-mêmes.

Chacun à sa façon est né d’un jour de beauté et d’Amour, chaque terrien est un fruit de l’Amour et sera jardinier un jour…

La glèbe est là qui n’attend que nos graines et nos mains afin de refleurir la planète et nos cœurs.

Ce n’est pas un discours d’espoir, mais de certitude : c’est là le plus fort de ce qui ne peut manquer d’arriver, ce vers quoi nous tendons: une

gigantesque harmonie à la fois silencieuse et majestueuse, colorée et Universelle.

Paix, Abondance, Bonheur et Sérénité retrouvées en Nous et en Vous. Que l’infinie lumière d’Amour guide vos pas et vos mains vers la vérité.

L’Important n’est pas de savoir si une Voie détient la Vérité, l’Important est que cette voie chante avec votre âme.

Je vous salue.

J’ai dit.

© PAPIN Norbert 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s