« Initiation »… Cela signifie quoi réellement ???

Ce post va permettre de remettre les pendules à l’heure sur une diabolisation ecclésiastique volontaire et faire tomber les idées toutes faites et préconçues!!!!!
Il vous permettra d’ enfin comprendre ce que signifie RÉELLEMENT ce mot !!

INITIATION

Étymologie: Le mot vient du latin initiare “commencer”, initium “début”, de in ire « s’avancer dedans », « aller à l’intérieur ».
L’initiation est donc l’étude des “commencements ” qui, dans l’apprentissage par degrés (du latin gradalis), est la phase pédagogique première de l’instruction, de l’éducation mais aussi, en fin d’études, l’apprentissage… du Grand Secret……. .

Comme son nom l’indique, l’initiation est donc une acquisition de connaissances concernant les « commencements » (initia) : commencements du temps actuel – de cette nouvelle Ère – donc de la fin de l’Âge d’Or, de ses circonstances et de ses causes.
Ce cataclysme qui y mit fin et que nous appelons ici la grande Submersion hyperboréenne était devenu trop flou tout en restant horrible, affreux dans le souvenir des survivants pour être scientifiquement analysé à cette époque et cette terreur, en agissant de manière répulsive, allait en faire un tabou!

« Je considère avec gentillesse le fait que l’on pose une question sans discernement plutôt que de rester dans l’ignorance de ce qu’il est indispensable de savoir ! » Alfadr (le Père de tous en Norrois)

Toute tradition a un rôle pédagogique, celui d’enseigner aux individus l’attitude à adopter devant le monde.
Le mythe fondateur est pour cela le moyen le plus puissant et le plus concentré.
Maintenu vivant par une tradition continue, il permet de comprendre le pourquoi et le comment de la réalité. Il a en cela un rôle éminemment pédagogique, dirigeant de sa main invisible les peuples et leurs actions. Les mythes nordiques de commencement, de perpétuation et de fin du monde appartiennent à cette catégorie. Ils permettent non seulement de comprendre l’attitude des anciens devant la vie, mais fournissent des leçons éternelles à leurs descendants.

« Initier, avant même de signifier “commencer”, veut dire dans son étymologie grecque, “faire passer par la mort”.
Mais un passage qui, comme tous les rites d’initiation, entraîne un changement de conscience, une mutation (…) Pour l’initié, le regard porté sur la vie et sur la mort est à jamais changé. » Joëlle de Gravelaine, La Déesse sauvage, Dangles 1993.

« L’initiation est le passage d’un état d’être à un autre état d’être. C’est une sorte de mort, une “mort active” de laquelle naît une personne différente. Il y a donc toujours un rite funéraire dans les rites d’initiation. Ce rite à survécu dans les cérémonies de l’ordination des prêtres catholiques. » Alain Daniélou, Shiva et Dionysos, Fayard 1979, GLM 1999.

Chez les Nordiques : « La figure et le mythe d’Odin – le Souverain Sage et le Grand Magicien – présentent plusieurs traits étrangement « chamaniques ».
Pour assimiler la sagesse occulte des runes, Odin reste neuf jours et neuf nuits suspendu à un arbre. Certains germanistes y ont vu un rite d’initiation ; Höfler (in Kültische Geheimbunde des Germanen) le compare même à l’escalade initiatique des arbres par les chamans sibériens. » Mircea Eliade, le Chamanisme.

On aura reconnu Yggdrasil/ Irminsul l’Arbre du Monde des Nordiques dans cette description mais la remarque d’Höfler montre, qu’il s’agit là de rites résiduels (dégradés) pratiqués bien plus tard par les chamans Bouriates lorsque, ayant perdu “l’esprit” général du mythe – le “sacra” – ils ne pratiquaient plus que les résidus de “la lettre” – le “casta” – distinguo important !.

Mais revenons au rite d’initiation d’Odin l’ancien dieu guerrier qui acquit sa sagesse à travers trois épreuves initiatiques dont deux d’entre elles ont un rapport avec cet Yggdrasil/ Irminsul et la troisième avec la source de sagesse de Mimir dans laquelle il a laissé son œil en gage contre “l’invention” des runes lors de sa rituelle “pendaison” alors qu’il était en “suspend” pendant neuf mois, c’est-à-dire en GESTATION !!!!!!.
Dans ces trois paliers on peut reconnaître trois niveaux propres aux trois fonctions décrites par Dumézil, si ce n’est 3 fois 3 = 9 et ce sont évidemment trois niveaux d’initiation :

1- niveau de la Quête : recherche personnelle et formation méthodique de type « druidique » concernant les connaissance traditionnelles telles que les sciences médicales de l’époque : l’herboristerie et l’anatomie-chirurgie (on trouve des crânes trépanés ayant une ancienneté confondante) ; la pédagogie ; l’art de la guerre et de la stratégie et celui des ambassades(la diplomatie) qui évite les guerres , entre autres ; mais surtout l’astronomie, puis :
« Il va chez les Géants sous des métamorphoses humaines et animales pour y chercher l’hydromel scaldienne (le Met de Kvasir)”, c’est à dire la connaissance des grandes règles de la Nature (les Géants) et l’art de s’exprimer (Kvasir).
Il y parvient et dit :
Nommer les choses et les concepts : « Alviss, le Tout Savant, est un “nain que Thor interroge sur la manière de nommer les choses du ciel, de la Terre, de la mer, du feu, de la forêt, de la nuit, du vent. Ce dialogue d’enseignement est le sujet de l’Alvissmal “les Dits d’Alviss”) dans lequel le poète précise que les Dieux appellent la forêt Crinière de la plaine, la mer Éternelle Étendue, le soleil Lumière du Sud, et la Lune Nue (il s’agit là de kennings ou “métaphores poétiques nordiques à récurrences culturelles”).
Parce qu’il a su répondre à toutes les questions que lui posait le dieu, et possède une bonne part de Connaissance, Alviss peut épouser la blonde vierge qu’il aime, peut-être une image préfigurant la Dame qu’aimeront les troubadours quelques siècles plus tard ……..

2- niveau de la connaissance extatique : qu’elle soit due à l’intuition personnelle qui suit une intense réflexion, c’est à dire à l’intelligence fulgurante (Sig) ou bien à une transe chamanique, ou à la bière d’orge ou, dans ce cas précis, au Met ou hydromel sacré.

La mythologie nordique nous dit ensuite, qu’après avoir eu la connaissance « extatique », ce qui est bien dans son caractère puisque Odh signifie “fureur extatique : « Il passe ensuite sa deuxième initiation pendu aux branches du frêne cosmique. Il reste ainsi dans l’extase de la révélation d’une puissance magique » :
« Et, quand il voit apparaître les runes au dessous de lui, il tombe de l’arbre avec un grand cri. »

3- Niveau de l’engagement au Service de la Communauté ! Pour sa troisième initiation, Odin se rend au pied de l’arbre, au puits de Mimir à qui il demande la permission de boire un peu de l’Eau de Sagesse. Il ne l’obtient qu’en y laissant son œil en gage, ce à quoi l’on tient le plus – surtout pour scruter les runes, sa spécialité puisqu’il est l’Ase suprême FimbulThulr – c’est donc un serment irrévocable !………….
Par ce serment, il abandonne sa vision humaine, il devient un “guide” lui qui a maintenant une vision surhumaine (Nietzsche) : il a atteint le niveau supérieur des Ases/ Sages/ Mages, il fait partie des “Voyants”, de ceux qui ont l’esprit “clair”, “lumineux comme le jour Tiw/Diew”, en un mot des Dieux ! Il n’a maintenant plus de “droits” personnels mais seulement des “devoirs”… envers sa communauté !

« Il doit rendre à son peuple ce qu’on lui avait prêté ! »

texte écrit par Norbert Papin – Copyright – Diffusion non autorisée sauf sur demande
Vous pouvez contacter M.Papin en m’envoyant un message

 

Publicités

2 Replies to “« Initiation »… Cela signifie quoi réellement ???”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s