« La muscade »… ça se met dans la purée ça !!… Oui mais pas que !!

Tout le monde connait la noix de muscade, on l’utilise en cuisine principalement…

Issue du muscadier, originaire d’Asie, elle est très connu en cuisine en tant qu’épice…

En médecine traditionnelle, on l’utilise contre les rhumatismes et certains problèmes respiratoires…
Il existe deux huiles essentielles issue du muscadier : l’huile issue de la noix dite noix de muscade et l’huile issue de l’enveloppe appelée macis.
Les deux sont à utiliser avec précautions chez l’enfant de moins de sept ans à cause de la présence de myristicine relativement importante.

Ce que beaucoup savent beaucoup moins c’est qu’elle fait parti des plantes psychotropes.
Loin de moi l’idée de faire l’apologie de ces plantes !! Alors gaffe quand vous préparez à un plat avec cette épice… n’allez pas faire tomber le bocal dedans !!
La noix de muscade est un hallucinogène puissant mais si toxique qu’il est très dangereux de s’y risquer.

 

Au XVIe siècle, les esclaves sur les bateaux marchands voguant vers l’Europe étaient souvent punis lorsqu’ils en consommaient. Ils l’utilisaient pour son caractère sédatif afin de soulager leurs douleurs et leur fatigue.

Les effets primaires de la noix de muscade proviennent de plusieurs phénylpropènes : myristicine, safrole et élémicine. La myristicine est synthétisée entre deux à sept heures dans l’organisme. Le safrole est une substance toxique pour le foie et cancérogène aux doses psychoactives.

Nausées possibles durant la première heure, pouvant entraîner vomissements et diarrhée dans certains cas. De violents effets secondaires qui durent plus de 24 heures font leur apparition : xérostomie (assèchement buccal), rougissement, mydriase (dilatation de pupilles), angoisse, tachycardie. La mort peut survenir à certaines doses.

Les effets psychotropes se caractérisent par une intoxication du système nerveux central. Sédation intensive accompagnée par une altération de la parole et du fonctionnement psychomoteur. Souvent considérées comme incontrôlables et désagréables d’après les usagers, dans la mesure où elles entraînent un basculement frénétique d’états psychédéliques et sensoriels. Généralement accompagné par un sommeil long et profond, similaire à un état comateux (jusqu’à 16 heures). Amnésie, état léthargique, constipation ou rétention d’eau possible au réveil.

C’est une drogue très impopulaire et déconseillée car terrible à ingérer, supporter et éliminer.

‎ »A retenir » : pour empoisonner quelqu’un il y a plus rapide et discret que la muscade !!… je plaisante !!… Quoique…
En même temps celles du commerce classique sont, semblerait-il, « bridées »… mais évitons les urgences pour intoxication…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s