Ostara et ses symboles… l’OEUF

Qu’est ce qui symbolise le plus Ostara ???… Huuummm… les œufs !! alors commençons par là….

« La tradition d’offrir des œufs décorés est bien antérieure au christianisme »… Pour une fois ce n’est pas un païen ou un historien qui le dit c’est « cybercuré« …
Alors n’en déplaisent aux grenouilles de bénitiers… c’est bien comme ça et pas autrement !!

Le symbole de l’œuf est quelque chose que l’on retrouve dans beaucoup de civilisations… Non !! Toutes !!

La naissance du monde à partir d’un œuf est une idée commune aux Celtes, aux Grecs, aux Égyptiens, aux Phéniciens, aux Cananéens, aux Tibétains, aux Hindous, aux Vietnamiens, aux Chinois, aux Japonais, aux populations sibériennes et indonésiennes, à bien d’autres encore…
Le processus de manifestation revêt toutefois plusieurs aspects; l’œuf de serpent celtique, figuré par l’oursin fossile, l’œuf craché par le Kneph égyptien, voire par le dragon chinois, représentent la production de la manifestation par le Verbe…(et j’y reviendrais dans un prochain article… là on va rester dans la symbolique liée à Ostara)

Quelques soient les traditions, l’œuf revient à un moment de la création … en même temps , on vient tous de là… si si je vous le dis !!… pour ceux qui ne verraient pas de suite le rapport… rappelez vous vos cours de biologie… ça y est ? vous y êtes ? Pas besoin de dessin ??… Ben voilà !!

On va reprendre dans l’ordre « l’histoire », de ces fameux œufs qui ne furent pas toujours en chocolat…

Saviez-vous qu’il y a environ 5.000 ans, les Perses offraient déjà des œufs de poule comme cadeaux porte-bonheur pour fêter le printemps !… Ou alors que les Romains, qui eux aussi leur prêtaient d’heureux effets, en cassaient le jour du printemps pour purifier l’atmosphère !!…

Les œufs de Pâques ne sont que la résurgence des fêtes païennes de l’équinoxe de printemps, des œufs qu’on décore et qui représentent la puissance de la vie, la naissance, la renaissance.

Parfois, on les jette au feu ou on les enfouit en terre en signe d’offrande à la fertilité.

Dans certaines traditions, comme en Pologne et en Norvège, avant le repas rituel, chacun se munissait d’un œuf dur rouge vif et fraternisait en frappant celui des autres participants (tiens donc… ce n’est pas sans rappeler notre fameux « tchin-tchin »… pas celui d’afflelou hein !!), et ceci, tant que l’œuf était intègre. Ceux cassés étaient éliminés, le gagnant étant celui resté intact et vénéré par tous.

Il était une fois dans des temps reculés… des contrées où l’on célébrait l’équinoxe en offrant des œufs colorés…

En Pologne, comme en Russie, la tradition la plus typique est la peinture et la décoration de l’œuf de Pâques.

La coutume slave qui consiste à peindre des œufs remonte à une tradition ancienne, pré-chrétienne.

Dès le Xème siècle, des œufs d’argile étaient peints à Kiev et, en Russie, donnés en offrande aux défunts.

Les œufs tout simplement colorés sont juste cuits dans du jus de betteraves, dans des épinards ou encore dans des épluchures d’oignons; on les appelle  » Kraszanki « .

Beaucoup plus travaillés, artistiquement et richement décorés, ils sont appelés « Pisanki ».

La décoration des œufs à la teinture et à la cire (technique du batik) constitue depuis des siècles une forme de l’art des pays d’Europe de l’Est, tout particulièrement en Pologne. Leurs belles couleurs vives et leurs extraordinaires motifs symboliques font partie d’une tradition toujours bien vivante. Tradition qui reprend également des symboles païens !!

Le but de ce post n’étant pas de vous faire un topo de ces techniques… un très bon site ici si vous voulez en savoir plus.

De mon côté, je pense bien aller à l’atelier qui est proposé dans ma ville afin d’en apprendre plus et de faire découvrir cela à ma fille

En Allemagne, on accroche des œufs décorés à la main à des petits branchages.

En Pologne et en Italie, on décore la table avec des œufs pour le repas de Pâques.

La chose principale à retenir est que l’œuf représente la Vie.

Ce n’est qu’au XVIIIème siècle, en France, qu’on décide de vider un œuf frais et de le remplir de chocolat. Puis, on a fait des œufs en chocolat. On cache les œufs dans le jardin et les enfants doivent trouver les œufs en chocolat.

Pour les chrétiens, ce sont les cloches de Pâques qui les ramènent de Rome.

Dans les pays germaniques, c’est le lièvre ou le lapin qui les dépose dans les jardins… Ce qui fera l’objet d’un autre article ^_^… et je ne peux m’empêcher de remarquer pendant mes recherches que le lièvre (ou lapin) est quasiment aussi présent que l’œuf dans les traditions païennes !!

Mais si le lapin et le lièvre sont les cacheurs d’œufs privilégiés, d’autres animaux peuvent tenir ce rôle : la poule (au Tyrol), le coucou (en Suisse), la cigogne (en Alsace et dans la région de Thuringe en Allemagne), le renard (en Westphalie en Allemagne).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s