Ostara et ses symboles… le LIEVRE

Après l’œuf, qu’est ce qui symbolise le plus Ostara ???… les lapins… !! Alors courrons vite après le lièvre… car c’est bien d’un lièvre qu’il est question !!

Le Lapin de Pâques est une survivance d’un symbole autrefois vénéré comme le plus haut des dieux, le Grand Lièvre Blanc, créateur de toute vie, alchimiste de l’immortalité et sauveur.

Le lièvre (ou le lapin) est une tradition d’origine germanique et nordique.

On associe souvent les lapins à la fertilité. C’est probablement pourquoi on les a associés à la fête de Pâques dans les pays germaniques et anglo-saxons où c’est lui qui apporte les œufs.
Par ailleurs, de manière similaire, dans les traditions celtiques et scandinaves, le lièvre était le symbole de la déesse mère.

Dans la tradition païenne, le lièvre était le compagnon des déesses de la fécondité (fertilité) : Vénus chez les Romains, Astre chez les saxons, Ôstara en pays Germanique, de cette déesse vient le mot « Ostern » (pâques en allemand).

En Grande-Bretagne, à la fin de la récolte, on coupait le lièvre en gage de fertilité : on fabriquait une poupée en épi de blé et on l’enterrait au printemps.

Avant l’évangélisation, vers le V° siècle, on vénérait Eostre, déesse de la fertilité et du printemps, dont l’animal était un lièvre et c’est d’elle que vient le mot « Easter » (pâques en anglais).
La première mission du christianisme fut de lutter contre le paganisme. Il fallait le supplanter si possible, s’implanter là où il existait, en accepter les éléments, si nécessaire. Les deux croyances se mêlèrent…

Le lièvre et le lapin qui ont une grande fécondité (de 4 à 8 portées par an) et ils symbolisent l’abondance, la prolifération,la vie et le renouveau.
Bien sûr, on a donné au lièvre une signification chrétienne : le Christ est parfois symbolisé par un lièvre aux oreilles grandes ouvertes pour écouter la parole divine… Et oui faut bien qu’ils trouvent un moyen d’assimiler ça aussi !!

C’est en Allemagne et en Alsace, qu’on associa pour la première fois le lapin et le lièvre avec les œufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants confectionnent des nids avec des feuilles, de la mousse ou de l’herbe qu’ils installaient dans le jardin, espérant que durant la nuit de Pâques, le lapin garnirait les nids d’œufs multicolores.
Une petite légende « explique » cela… Une vieille femme sans argent pour acheter des œufs pour ses petits enfants décide alors d’en peindre. Elle les cache dans son jardin. Elle appelle ensuite les enfants et les invite à chercher leurs surprises. Tout à coup, un lapin saute d’un petit nid de brindilles où étaient les œufs. Un enfant crie tout émerveillé : « Le lapin a laissé des œufs peints comme surprise ! »

Le lièvre et le lapin ont peu de place chez les chrétiens pratiquant, car pour eux ce sont les cloches qui apportent les œufs…

Le lièvre n’est arrivé en Pologne qu’au début du 20eme siècle.

Pâques devint la fête principale de la chrétienté, on continua à fêter le lièvre. La puissance de l’Eglise s’imposa, le symbole païen fut oublié, seule l’habitude resta.
Le lapin en chocolat constitue un élément palpable de la pérennité des symboles… Alors dites-vous, en tant que païen… que malgré les efforts chrétiens pour éradiquer toutes traces de nos Traditions, nos ancêtres et nous maintenant continuons à leur tenir tête… et ceci à la vue de tous grâce à de mignons lapins en chocolat !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s