L’équinoxe de printemps chez les Gentils

irminsul

Rien que dans l’énoncé de la saison tout est dit, en quelque sorte :
– Egalité des nuits (equi noxe).
– Première saison, âge de la jeunesse (primus aetatis).

Lors du rituel d’Equinoxe de Printemps Gentil, une des phrases dit ainsi :
« ……. Notre Mère la Terre qui va se parer, sans FAUSSES NOTES, de couleurs……. ».
Voilà, spirituellement une indication de ce qui doit s’accomplir spirituellement à cette époque :
L’égalité de l’humeur (tempérance liée à l’équinoxe).
La montée en action de nos promesses hivernales (réalité des véritables émotions (couleurs).
Le Printemps est la saison de l’apprentissage (apprenti Sage), le temps de venir à la Vie, la Naissance.
Il nous faut effectuer un travail léger afin que les futurs rejetons de notre œuvre aient le maximum de chance de s’ouvrir.

Il est dans la Gentilité le symbole de la Pureté car tout est blanc (fleurs de cerisiers et pruniers….).
C’est le temps où tout est NEUF, donc encore PUR.
Nous devenons de nouveaux « êtres », et intégrons à notre écorce un nouvel anneau encore tendre comme l’aubier nouveau…
Chaque défaut analysé, reconnu, est une « fleur », la promesse d’un fruit, comme la Connaissance est la promesse de récolte dans notre vie.
L’Equinoxe printanier est la représentation de la créativité, du nouveau et du renouveau, la succession des perpétuelles roues de la Vie.

Cette tempérance se retrouve dans notre enseignement par les runes du Don et du Chemin Spirituel lors du rituel d’Equinoxe de Printemps qui avait été préparé par la Fête de lustration : IMBOLC.

Il nous faut donc être délicat et attentionné en ce que nous semons, aussi bien dans notre esprit, qu’en Terre, car tout ce qui est neuf n’est pas encore assez renforcé par l’Expérience et la Maturation qui se retrouveront en d’autres temps.
D’où la Patience, second enseignement païen de cette période de la saison Claire.
Il nous faut donc être harmonie en même temps à l’extérieur qu’en l’intérieur de nous.

La Nature sans cesse devant nous, nous réitère ses enseignements : qu’ils soient aussi doux qu’un zéphyr ou violent qu’un orage de grésil, deux intempéries classiques du Printemps et qui d’un seul coup peuvent aussi bien polliniser qu’anéantir une future récolte ; donc méfions-nous de nous même car de soudaines colères ruineraient notre quête spirituelle vers la Sagesse, et au contraire, ayons un souffle bienveillant dans notre avancée….

Je terminerai cet aperçu du rituel (un des plus longs dans le Gentilisme) par cette dernière sentence :
« …….Que la Nuit nous fasse trouver le Jour,
……….Et que le Jour reconnaître la Nuit…..,
………Afin que tous puissent trouver le chemin du Graal……. »

Kan Rit Norbert.

PAPIN Norbert © copyright

Publicités

2 Replies to “L’équinoxe de printemps chez les Gentils”

  1. Le Graal étant chez nous, Gentils, la représentation de la Sagesse… il n’y a aucune bondieuserie à y voir !!!

  2. j’ajouterai ce qu’a dit un jour un .Auetos /I\ « « Pureté, netteté, virginité » telle est la traduction du mot Ociomu gravé sur la Table de Coligny  » donc soyons que Lumière pour se préparer à donner de soit..pour le printemps et les jours suivants !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s