Eh oui !! N’en déplaise à certains !! Les druides sont encore parmi nous…

Ils ne distillent aucune potion magique, pas plus qu’il ne coupe le gui avec une serpe d’or mais les druides, issus d’une lointaine Gaule sont toujours bien présents.

Ce n’est pas la forêt de Brocéliande, pas même celle des Carnutes. Pourtant les deux hommes qui s’enfoncent dans les bois noyés sous un manteau de brume sont d’authentiques druides. Barbus par simple goût, mais pas nécessairement les cheveux blancs et longs. Et pas de serpe d’or même s’ils en appellent à Bélénos.

Ils sont près d’un millier comme eux, sur notre territoire, à rallier, à des époques bien précises, et dans le plus grand secret, leurs clairières respectives pour y célébrer des rituels venus d’un temps lointain, héritage du paganisme celte.

Cérémonies dans une clairière

Car ces deux « paroissiens » se réclament résolument païens au sens littéral du terme. Leur temple est le monde, leur foi est en les forces magnétiques et telluriques de la nature et leur credo : « Remettre l’homme à sa juste place de maillon d’un grand tout. Ni dieu, ni pour autant fourmi », précise Cyril Serrano, « Uindobrennos » de son nom de druide gaulois, du « nemeton ceresios aruerniiatis » (clairière du cerf d’Arvernie), nom donné à cette aire cachée sur les hauteurs de Pontgibaud (Puy-de-Dôme) au beau milieu des vestiges d’un village gaulois dont on devine les tumulus sur lesquels affleure la neige de ce mois de février.

C’est là, qu’à l’occasion d’un festiaire celtique, décliné entre lunaire et solaire, il vient célébrer solstices et équinoxes d’été comme d’hiver et autre divinités partagées entre ombre et lumière. Là aussi qu’il vient consacrer mariage ou même donner nom en des cérémonies qui refusent l’appellation de baptêmes. Là encore qu’entre druides venus d’autres contrées et d’autant de clairières, ils s’accueillent et s’adoubent mutuellement, se conférant le droit d’officier sur leurs territoires.

Ni gourous, ni hippies

Mais au-delà de ces usages qui sacrifient volontiers à un rituel ostentatoire, fourni en talismans, et pour le moins anachroniques, les druides se défendent d’une quelconque accointance avec des gourous.

« Nous ne pratiquons aucun prosélytisme, qu’il soit politique ou religieux », précise Myrddin Ar Du (Merlin le noir en gallois), l’invité corrézien de passage.

« Pas plus que nous sommes new age et moins encore hippies voués à l’amour libre et aux psychotropes. » Leur énergie, il la puise dans la terre ou aux fondements de la physique quantique?; la cultive aux rayons des librairies ésotériques.

« Les druides étaient des érudits. Juristes ou enseignants, médecins ou poètes… Aujourd’hui, il nous appartient de perpétuer la tradition. »

Un long parcours initiatique qui, jeudi, s’était arrêté… à Pontgibaud.

Patrick EHME

Une petite vidéo est également disponible sur le site source (impossible de l’intégrer ici)…

Publicités

11 Replies to “Eh oui !! N’en déplaise à certains !! Les druides sont encore parmi nous…”

  1. J’ai été tout à fait passionné par le court extrait concernant la disparition des shamanes Inus…..Est-il possible d’obtenir intégralement ce reportage?
    Bel interview également des druides du centre.
    J’appartiens moi-même à une clairière en Bretagne et je suis ravi d’entendre que leurs propos sont tout à fait dans notre manière de vivre le druidisme.
    Bien cordialement.

    1. J’essaye de trouver ce reportage car je le trouve intéressant également
      Dès que j’ai un lien, je le bascule sur le blog

      Concernant les Druides du centre, cela me rassure que les discours soient cohérents ^_^

      1. Non j’appartiens à la Tradition Gentille mais nous avons des contacts un peu partout
        Le Druidisme, tout comme les Traditions slaves m’intéressent… la génétique sûrement ^_^… car je suis partagée entre la Bretagne et la Pologne

      2. C’est une tradition que je ne connais pas du tout…. Vous vivez en Bretagne?

      3. J’ai travaillé vingt ans dans le nord et, à l’époque, j’étais au Collège Druidique des Gaules.
        C’est dans le nord que vous vous retrouvez? (si vous faites des cérémonies…)

      4. Auvergne et plus du côté de Marseille

        Je suis un peu isolée dans le nord… les païens ne se montrent pas beaucoup je trouve

      5. Auvergne et plus vers Marseille pour les cérémonies, je suis assez isolée par ici
        Même niveau païen en général, on reste je trouve trop dans notre coin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s