Un maire baisse ses indemnités pour embaucher un chômeur

Les Français réclament souvent l’exemplarité aux politiques, en leur demandant par exemple de baisser leurs indemnités en temps de crise. C’est ce que vient de faire le maire d’un petit village du Gard, en décidant de renoncer à 30% de son indemnité (soit 400 euros de moins). Gérard Catanez a demandé à son équipe municipale d’accepter un coup de rabot. Objectif : embaucher un jeune au service des anciens de la commune.

Quand les élus se cotisent pour embaucher un chômeur

A Saint-Florent-sur-Auzonnet, un village du Gard de 1160 habitants, les élus ont décidé de diminuer leurs indemnités de fonction, ce qui a permis de recruter un agent de cohésion sociale.

Embauché comme fonctionnaire municipal 35 heures par semaine, il s’occupe de 53 seniors du village. Un travail qui consiste à aller chercher des médicaments, faire des courses, sortir les poubelles…

En l’absence de l’employé, ce sont les élus qui s’occupent de ces personnes âgées.

Gérard Catanez aimerait que les autres suivent son exemple

« Un sacrifice ? Non, c’est la solidarité rurale, sociale (…) que nous avons estimé nécessaire. J’aimerai que cet exemple soit suivi par beaucoup d’autres ».

« Chacun est libre de faire ce qu’il veut. Si nous, nous le faisons, d’autres peuvent le faire, tout simplement ».

source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s